Niouzes 2017

J’avais un peu « oublié » ce blog depuis la fin de 2016. Il faut dire que j’ai aussi déserté mon atelier durant plusieurs mois par manque de temps. Ce n’est pas une légende : quand on est retraité on est souvent débordé ! (je sens que je vais faire bondir les actifs !). Depuis le mois d’août, j’ai quand même tourné quelques morceaux de bois. Les voici :

Une bonbonnière en sophora, qui s’en est allée dans le Doubs pour un anniversaire.

 

 

 

 

Quelques toupies aussi, façonnées dans différentes essences de bois.

 

 

 

 

Un bol à bord naturel, en sophora. Finition extérieure : friction polish ; finition intérieure : huile de paraffine.

 

 

 

Un gobelet en cerisier. En fait au départ c’était un exercice pour m’améliorer dans le creusage en « bois de fil » avec un outil en forme d’anneau.
Le travail en « bois de fil », c’est quand les fibres du bois sont parallèles à l’axe de rotation. Pour le bol précédent en sophora, les fibres du bois sont au contraire perpendiculaires à l’axe de rotation.

  

Et enfin, mon premier essai de trembleur. Ce n’est d’ailleurs pas réellement un trembleur car le diamètre le plus fin est de 4 millimètres ; c’est encore trop gros pour trembler ! Mais bon, j’arriverai à m’améliorer sans doute. La hauteur est de 30 cm. C’est du frêne, sauf la base qui est en hêtre. Et c’est aussi mon premier anneau prisonnier.

Ah oui, j’ai aussi tourné des « galettes » de tabourets en hêtre, mais c’était surtout un travail de menuiserie. La partie tournage était un peu marginale.

Pour la hotte du père Noël

Le père Noël, euh non, la mère Noël m’a sollicité directement il y a quelque temps pour lui procurer des objets en bois qui pourraient être offerts comme cadeaux.
Je me suis donc mis devant mon tour, et voici le résultat :

Cette petite coupe en cerisier (normand, merci Patrice) mesure 18,2 cm de diamètre et 4,8 cm de haut. L’intérieur est traité à l’huile de paraffine pour contact alimentaire.

 

 

Le deuxième objet est réalisé dans du noyer (merci Dédé L.). Ce bol a un diamètre de 14,9 cm et une hauteur de 9,3 cm. Finition identique au précédent.

 

 


Et enfin, un autre bol à bords naturels en sophora (appelé aussi arbre à pagodes ; merci chm) d’un diamètre de 15,8 cm et d’une hauteur maximum  de 10,5 cm. Finition identique aux précédents. J’espère que ces cadeaux plairont aux destinataires.

**** Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous. *****

 

Lampadaire

Si vous trouvez qu’il est un peu de guingois, ne courez pas chez votre ophtalmo !

Lampadaire, cormier et frêne
Lampadaire, cormier et frêne

Ce lampadaire est réalisé en grande partie en tournage excentré. C’est à dire en décalant l’axe de rotation à une extrémité, ou aux deux, selon la partie travaillée.
Le fût est tourné en une seule pièce. L’ensemble mesure 75 cm de haut (sans l’équipement électrique ni l’abat-jour). La base a un diamètre de 25 cm.
L’essence de bois utilisée : du cormier. Et du frêne, plus clair, pour une partie de la base.
Finition : fondur, friction polish puis cire d’abeille.

 

 

dsc08047mdsc08048m

Travaux d’été

Pour deux occasions différentes, j’ai fait récemment deux nouveaux objets.
Le premier est un saladier en noyer, assez grand puisqu’il a un diamètre de 33,5 cm et une hauteur de 13 cm. Finition extérieure : friction polish et cire de carnoba ; finition intérieure : huile de paraffine.

Saladier, noyer

Le second est une coupelle en merisier qui a un diamètre de 15,4 cm et une hauteur de 5,8 cm. La finition extérieure est faite au friction polish et l’intérieur est enduit d’huile de paraffine.

Coupelle, merisier

Petites séries

Pour une occasion bien précise, j’ai été amené à faire deux petites séries : une de bouchons, et une de toupies. En fait, il ne s’agit pas de séries puisque il n’y a pas 2 objets identiques. Pour les toupies, j’ai dû réaliser une piste de démonstration. Plusieurs essences de bois ont été utilisées : cormier, hêtre, frêne, noyer. Les couleurs viennent de colorants alimentaires.
Ces « collections » sont aujourd’hui déjà dispersées car ces bouchons et toupies ont presque tous été offerts aux participants à une petite fête d’une association.

Bouchons Toupies avec leur piste

Derniers objets réalisés

Je n’ai pas beaucoup tourné depuis 3 mois. D’abord mon atelier n’est pas chauffé 🙂 et puis j’ai été occupé par la réalisation d’une table (voir dans la catégorie menuiserie)

J’ai tout de même fait un pot à sel et une boite.DSC07003a.rd

Le pot est en frêne (du frêne qui a séché à l’abri pendant 40 ans selon la personne qui m’a vendu le lot). La cuillère est en cormier.

 

La boite et son couvercle sont en merisier, et le fleuron est en cormier teinté.

DSC06999a.rd

DSC07001a.rd