Lampadaire

Si vous trouvez qu’il est un peu de guingois, ne courez pas chez votre ophtalmo !

Lampadaire, cormier et frêne
Lampadaire, cormier et frêne

Ce lampadaire est réalisé en grande partie en tournage excentré. C’est à dire en décalant l’axe de rotation à une extrémité, ou aux deux, selon la partie travaillée.
Le fût est tourné en une seule pièce. L’ensemble mesure 75 cm de haut (sans l’équipement électrique ni l’abat-jour). La base a un diamètre de 25 cm.
L’essence de bois utilisée : du cormier. Et du frêne, plus clair, pour une partie de la base.
Finition : fondur, friction polish puis cire d’abeille.

 

 

dsc08047mdsc08048m

4 réflexions sur « Lampadaire »

  1. Reportage ce jour même à l atelier. Comment l artiste transforme en à peine une heure un cylindre de bois brut en bougeoir grande classe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *